Recevoir la Newsletter
Cohésion Sociale

Pour mieux appréhender le concept de la «cohésion sociale» explorerons la définition du Conseil de l’Europe expliqué et développé dans son guide méthodologique, élaboration concertée des indicateurs de la cohésion sociale. Au préalable, soulignons que la définition s’inscrit dans le cadre de la primauté du droit, des droits de l’homme et de l’exercice démocratique.

Le guide propose de définir la cohésion sociale d’une société moderne comme la capacité de la société à assurer de façon durable le bien-être de tous ces membres, incluant l’accès équitable aux ressources disponibles, le respect de la dignité dans la diversité, l’autonomie personnelle et collective et la participation responsable.

Dans cette perspective, la cohésion sociale est un concept d’actualité qui touche à des aspects essentiels d’un projet politique de société moderne fondée sur la reconnaissance des droits :

Ø  L’accès de tous aux droits fondamentaux, l’équité dans l’accès aux droits

Ø  La dignité et la reconnaissance des personnes, la coexistence dans la pluralité

Ø  Le droit de chacun à des opportunités de développement personnel

Ø  La participation au processus démocratique ou l’engagement comme citoyen à part entière.

Rien ne garantit a priori que les sociétés modernes soient capables ipso facto d’assurer le bien-être de tous en termes d’équité, de dignité, d’autonomie et de participation de chacun, ni même qu’elles aient les ressources nécessaires pour satisfaire spontanément une telle prétention.  L’expérience des conflits distributifs passés ou en cours, avec les inégalités, les marginalisations, l’insécurité collective qui les accompagnent, tendent à montrer, au contraire, que la cohésion sociale doit être l’objet d’un développement actif par les acteurs concernés, l’absence d’une telle intervention conduisant tôt ou tard à une déstabilisation de la société (Guide méthodologique, Conseil de l’Europe , 2005)

L’approche d’accès aux droits place la responsabilité de l’assurance du bien-être de tous au niveau des différentes parties prenantes de la société : le concept de coresponsabilité.

Une approche interactive.  Le guide nous propose une lecture de la cohésion sociale qui articule les dimensions suivantes :

1.     Les conditions de vie, cad les situations des individus et des groupes en terme de bien-être tour à tour envisagé dans les huit domaines clés de la vie et les six groupes vulnérables.

2.     Les espaces de vie avec les acteurs, cad les pouvoirs publics, les marchés, la sphère privée ( familles, communautés locales ) et la sphère citoyenne ( espaces d’expression de l’exercice de la citoyenneté ) ; avec les actions, parmi lesquelles on distingue les actions publiques, cad celles ayant un objectif d’intérêt général ( fondateur, régulateur, réparateur ou facilitateur ) et les actions privées ( production de biens et de services ) et qui, suivant la façon dont elles sont mises en œuvre contribuent plus ou moins positivement ou négativement à l’intérêt général et à la cohésion sociale.

3.     Les composantes de base de la vie, cad le « monde de la vie » constitué par les liens informels, les relations de confiance, les valeurs, les sentiments…

Par cette brève mise en perspective, force est de constater que la cohésion sociale concerne TOUS LES SECTEURS de la société et de l’Etat et qu’elle concerne TOUS les publics. 

A lire aussi »
 
Journée Multiculturelle "Drépano cy t'ose"
24-06-2017

A l'occasion de la Journée Mondiale et de la sensibilisation à la ...
Lire plus
La Chorale Kubica fait concert!
18-06-2017

Venez nombreux assister au concert de la Chorale Kubica le dimanche 18 juin.  
Lire plus
Séance d'information " Mission d'accueil de Lire&Ecrire
12-06-2017


Lire plus
Exposition du Centre alpha d'Anderlecht
01-06-2017

Tout au long de cette année scolaire, les apprenants du Centre alpha d'Anderlecht se sont...
Lire plus
Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Plan du Site | Contact
Development webC.be