Recevoir la Newsletter
» Curo-Hall
Cureghem & Anderlecht

Anderlecht est découpé en une vingtaine de quartiers dont celui de Cureghem. Si les habitants d'Anderlecht utilisent des noms pour appeler les zones de la commune (ex : Peterbos, la Roue, Neerpede, Bistebroek, ou Saint Guidon), c'est probablement parce que la taille de la commune est grande. Sa superficie est de 17,7km² et y coexiste des zones commerciales ou industrielles, des zones d'habitants et des petits coins de campagne. Cette diversité se retrouve aussi dans les plus de 100.000 habitants qui y résident.

Le XIXème siècle voit grâce à la construction du canal et aux abattoirs l'essor économique du village de Cureghem. A partir de 1859, les autorités communales décident d'y créer un quartier bourgeois et y sont construits les principaux édifices administratifs (l’Hôtel communal), économiques et culturels d’Anderlecht.

Du point de vue de la conservation du patrimoine architectural, Cureghem est le réservoir le plus riche d’Anderlecht : ses rues, avenues et boulevards offrent un panel complet des courants d’architecture qui ont traversé le XIXe siècle et le début du XXe siècle.

Le quartier profite donc du Canal, de la gare du midi et des abattoirs: des artisans et des petites entreprises s'y développent ainsi que des usines bien plus grandes: comme Côte d'Or dès 1906. C'est un quartier très dynamique et très peuplé, un quartier bourgeois, artisan et ouvrier et déjà, comme beaucoup d'alentours de gare, le premier lieu d'installation des immigrants. L"entre-deux guerre voit ainsi grandir le secteur de la confection, activité principale des immigrants juifs des pays de l'est.

 C'est au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale que le quartier amorce son déclin: les usines ferment et l'abattoir d'Anderlecht périclite. Comme d'autres vieux quartiers bruxellois, Cureghem perd son statut de quartier bourgeois et prospère. Progressivement, la population bourgeoise déménage vers la périphérie. Aujourd'hui le quartier compte 20.000 habitants avec en moyenne des revenus très bas, un taux de chômage élevé, un faible niveau d'instruction. Faute de ressources et de rénovations, l'habitat y est vétuste.

 

Au sein de la Région de Bruxelles-Capitale, Cureghem occupe une situation géographique de choix, à deux pas du centre ville et de la gare du Midi. Pourtant pour beaucoup de Bruxellois, Cureghem est synonyme de danger et donc de peur. C'est 'le' quartier fragilisé de Bruxelles. Si la réputation de Cureghem n'est plus à faire, elle est bien à changer car l'image négative qu'elle véhicule constitue un handicap pour ses habitants et pour tous ceux qui y travaillent.

 

Les travaux de rénovation du Curo-hall, ainsi que sa mission de Cohésion Sociale au sein de Cureghem, sont les jalons d'un renouveau et participent à l'impulsion du changement attendu par tous.

 

 

 

 

 

Journée Multiculturelle "Drépano cy t'ose"
24-06-2017

A l'occasion de la Journée Mondiale et de la sensibilisation à la ...
Lire plus
La Chorale Kubica fait concert!
18-06-2017

Venez nombreux assister au concert de la Chorale Kubica le dimanche 18 juin.  
Lire plus
Séance d'information " Mission d'accueil de Lire&Ecrire
12-06-2017


Lire plus
Exposition du Centre alpha d'Anderlecht
01-06-2017

Tout au long de cette année scolaire, les apprenants du Centre alpha d'Anderlecht se sont...
Lire plus
Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Plan du Site | Contact
Development webC.be